“Compilation d’échanges prives à l’usage des rédacteurs d’articles et de tutoriaux dans notre joli mode de la figurine”


Par Raphael Chamak, Arnaud Bertinet, Jérémie Bonamant Teboul (mort de rire) et Sylvain Loisel.

 

"Je viens d'acheter la bible de la peinture, ou une revue spécialisée, ou un tutorial sur un site, rédige par  les plus grands noms et les plus fins des connaisseurs. J'attends donc des explications claires, nettes et précises, le top du top".

 

Voilà...ces conseils sont des règles simples mais indispensables, qu'il faut sans arrêt appliquer, même après des années et des années de métier...personne n'y échappe, pas même les grandes plumes du journalisme...c un peu comme la dilution ;)

Elles sont accessibles à tous, et permettent de se faire comprendre!

L’assimilation des conseils passera par une facilite de lecture, et donc de l’effort d’écriture des auteurs des articles-tutoriaux.

Pour que leurs articles soient aisément compréhensibles par tous, il est préférable d'écrire au présent, d'avoir une idée de plan avant de se lancer dans la rédaction (même pour un article de deux pages), de faire des phrases courtes (un argument, un exemple) et surtout de ne pas oublier que le français est une langue qui se ponctue. Enfin, ce que tout le monde devrait logiquement savoir à la sortie du lycée. Mais bon, si forcement vous étiez en train de lire le White Dwarf ou Figurines en cours de français…

 

5 conseils pour s’auto corriger lors de la rédaction d’un article:

 

I. Avant d'écrire une phrase, se poser la question "qu'est-ce que je

veux dire dans cette phrase" et Y REPONDRE oralement.

 

II. Essayer de rédiger la phrase aussi clairement et simplement que la

réponse "orale" qu'on vient d'exprimer.

 

III. Une phrase se compose de 3 éléments indispensables:

Sujet-verbe-complément. Les autres adverbes/pronoms/propositions/mots

de liaison/formules ampoulées n'étant pas indispensables, ils peuvent

être ajoutés (ou non) APRES une première rédaction "brute" (avec peu

de liaision) pour "assouplir"  le texte. PS: s'il manque un des trois éléments indispensables cités plus haut

(sujet verbe complément) c'est qu'il y a un PROBLEME GRAVE à résoudre

immédiatement ;)

 

IV: les phrase de plus de 50 mots sont à proscrire quand on ne

s'appelle pas PROUST!!! Je préfère trop de virgule, que finir un chapitre en apnée.

 

LE SECRET DU CHEF (appliqué par la plupart des journalistes presse écrite)

N'hésitez pas à lire à haute voix votre article!!!! Vous vous rendrez  très vite compte des répétitions, des structures trop lourdes, des erreurs d'accords des temps etc.

FAITES LE, et votre vie va changer!!!! De plus, en lisant tout haut, je repère plus facilement les problèmes de "sonorité" de la phrase.

 

Autres petits conseils en bref:

- Attention aux termes et abus de langage.

- Un lavis est différent d’un glacis. (lavis = peinture diluée, glacis= filtre colore)

 

- Je parle d’”ombrages” et j’”ombre” pour faire…les ombres. Je parle d’assombrir ou d’assombrissement pour foncer une couleur.

 

- Sauf cas particulier, je parle de couches plutôt que d’épaisseurs de peintures (qu’on cherche à éviter).

 

- Attention aux formules du type « couvrir d’une peinture couvrante »,  « passer un passage ». Dans le même genre, les enchaînements comme peindre/peinture, détails/détaillées.

 

- Attention à ce que la réponse corresponde à la question (« Quel mouvement du pinceau ? » > « Celui d’un balayage ». Et non pas « il faut éclaircir les reliefs »

 

- Attention aux mélanges de temps présent/imparfait/futur dans une même phrase.

 

- Si la description d’une technique commence par « je fais… »,  elle ne devrait pas continuer par « ensuite nous allons… » (oui, le lecteur est un chieur).

 

- Créer une liste commune de synonymes (par exemple : figurine=pièce=personnage, peindre=traiter=couvrir) ? Ca nous faciliterait parfois la tache.


- Lire a voix haute aide à apprécier l’enchaînement des phrases etc.


-  Donner le conseil a haute voix simplement comme si on s’adresse systématiquement à un débutant. Si tu es capable de l’expliquer facilement, tu peux l’écrire facilement.

 

- Diminuer la taille des phrases, avec des virgules ou encore mieux en faisant deux phrases.

 

CONCLUSION

Une écriture informative doit être simple et compréhensible à la première lecture...on pourrait dire que c'est un style oral qui respecterait les règles de grammaire...rien de plus ... mais surtout: rien de moins!

 


Retour à la page précedente